iOS 17 peut-il nuire au suivi de vos publicités sur les réseaux sociaux ?

Les agences et les annonceurs sont probablement sur le point de subir de nouvelles problématiques de tracking et de suivi de la conversion. Avec le lancement d’iOS 17, de padOS 17, de macOS Sonoma et à l’instar de iOS 14, Apple intègre de nouvelles fonctionnalités puissantes de confidentialité et de sécurité.

Ces nouveautés peuvent-elles impacter la capacité des marketeurs à analyser leurs données de trafic générées via les réseaux sociaux ? Nos experts vous répondent.

Quel est le contenu de cette mise à jour ?

La dernière version des OS des appareils Apple intègre de nombreuses nouveautés visant à mieux protéger la confidentialité et la sécurité de ses utilisateurs. Parmi toutes ces innovations, les plus notables concernent l’amélioration de la sécurité des communications, l’implémentation d’avertissements relatifs au contenu sensible et une série de mises à jour permettant la protection des mots de passe et des clés d’accès des utilisateurs. 

Lorsque l’on se penche sur l’annonce relative à cette update, on remarque un élément important : les paramètres de tracking présent dans les URL des annonceurs seront supprimés lorsque les utilisateurs les partagent via leurs messages et mails. Ces paramètres seront également supprimés lorsque les utilisateurs Apple surfent en navigation privée sur Safari.

Sur le papier, pas de quoi frissonner car l’annonce concerne uniquement le partage de lien et la navigation privée. Mais en y regardant de plus près, on constate qu’Apple offre la possibilité à ses utilisateurs de bloquer ces paramètres dans toutes leurs navigations (privées ou non). C’est ici que le bât blesse. Si les utilisateurs ouvrent vos liens publicitaires dans leur navigateur Safari, qu’ils soient en navigation privée ou non, vos paramètres d’URL correspondant au suivi publicitaire seront supprimés.

Les identifiants de clic des plateformes publicitaires seront supprimés

Mais quels sont les paramètres de tracking affectés par la dernière mise à jour d’Apple ? 

Dans l’article de l’agence Cardinal Path, on découvre que les paramètres de suivi Google Analytics (utm) et ceux d’Adobe Analytics restent fonctionnels même lorsque l’utilisateur décide d’activer la protection avancée pour toutes les navigations. Une bonne nouvelle pour les analystes utilisant ces deux plateformes de web analyse.

En parcourant l’article, on constate que les identifiants de clic des plateformes publicitaires sont quant à eux directement impactés par cette mise à jour. 

Pour information, un identifiant de clic publicitaire ou ID de clic publicitaire est un paramètre unique ajouté à la fin des URL des annonces. Il facilite le suivi des performances publicitaires en : 

  • indiquant aux plateformes publicitaires quelles annonces génèrent des clics ;
  • permettant aux régies de suivre le parcours des utilisateurs sur un site après avoir cliqué sur des annonces présentes dans leur inventaire ;
  • et en aidant les plateformes à déterminer quelles publicités génèrent des conversions (attribution).

En somme, cet identifiant unique permet de réconcilier la donnée collectée par la plateforme publicitaire et celle du site internet sur lequel naviguent les utilisateurs.

Pourquoi la publicité sur les réseaux sociaux est-elle concernée ? 

Les plateformes publicitaires comme Facebook Ads utilisent nativement des identifiants de clics publicitaires (via le “fbclid” pour Facebook). Mais Méta n’est pas la seule plateforme publicitaire sociale qui utilise cette méthode de réconciliation de la donnée. En effet, la plateforme TikTok Ads l’utilise également avec son paramètre “ttclid” ainsi que Twitter Ads et l’ID de clic “twclid”. 

Vous l’avez compris, depuis la mise à jour iOS 17, ces paramètres seront automatiquement supprimés des URL que les utilisateurs partageront depuis leurs applications de messagerie et lorsque ces derniers les consulteront depuis Safari en navigation privée. Ces identifiants de clics seront également retirés lorsque les utilisateurs d’appareils Apple activeront l’option de protection avancée pour toutes leurs navigations dans Safari (hors navigation privée).

Un impact sur les social ads à modérer, pour le moment…

Seuls les liens ouverts dans le navigateur Safari sont impactés par cette mise à jour. Étant donné que les réseaux sociaux sont principalement consultés via leur application mobile dédiée et que ces dernières disposent de leur propre navigateur, aucun impact significatif n’est a attendre dans les prochains jours.

Mais qu’en sera-t-il si ces nouvelles options de confidentialité s’appliquent à tous les navigateurs ? Ou si Apple propose, comme le fait Android, l’ouverture des liens des applications mobiles dans le navigateur par défaut des utilisateurs ? 

Les prochaines évolutions d’OS de la firme à la pomme sont donc à surveiller de près. Pour rester informé des dernières actualités sur le sujet, vous pouvez vous abonner à notre newsletter ou commencer à nous suivre sur les réseaux sociaux.

Comment limiter l’impact des mesures de confidentialité des fournisseurs de systèmes d’exploitation (OS)

Qu’importe le degré d’impact des nouveautés d’Apple en matière de confidentialité, il est possible d’anticiper les futures mesures de protection des données des fournisseurs d’OS dont Apple fait partie. 

Il existe une solution efficace pour prévenir ce type de risque : le tracking server side. Le tracking côté serveur (ou server-side tracking) correspond à une méthode de collecte de données où les informations sur l’activité des utilisateurs sont traitées et stockées sur le serveur de l’entreprise ou de l’annonceur plutôt que sur le navigateur de l’utilisateur. Depuis l’avènement d’iOS14, cette technique est couramment utilisé pour le suivi des performances publicitaires et l’analyse du comportement des utilisateurs sur les sites web.

Vous n’avez toujours pas activé cette méthode de collecte des données ? Sachez que la plupart des plateformes publicitaires sociales le supportent. Vous pouvez d’ores et déjà le mettre en place sur Facebook en activant l’API Conversion Facebook. Consultez notre guide et implémentez pas à pas le suivi des conversion côté serveur sur Facebook. 

Ancien du Groupe Publicis. Depuis 2014, j'aide depuis les entreprises à développer leur business grâce à la publicité sur Facebook, Instagram, TikTok, Twitter, LinkedIn et Snapchat.


Share this